« Créer de nouveaux systèmes flottants »

Le workshop des Imaginaires du savoir continue à Cap Sciences. Jean-Charles Zébo, professeur à l’école des Beauc Arts de Bordeaux fait partie de l’îlot des Tenailles. Pourquoi est-il là ? Qu’attend-il de l’édition 2013 des Imaginaires du savoir ? Quelles idées ont déjà émergé au sein de son groupe ? Il nous explique tout.

Jean-Charles Zébo, architecte designer scénographe et professeur à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux

Jean-Charles Zébo, architecte designer scénographe et professeur à l’école des Beaux-Arts de Bordeaux

« Je suis architecte, designer et scénographe, et je dirige les cours de l’option design à l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, explique Jean-Charles Zébo.

Il y a quelques temps, j’avais discuté avec un intelocuteur de Cap Sciences sur un projet de construction collaborative de FabLab. Je suis venu avec une étudiante de l’école de quatrième année.

A l’école, elle est monitrice d’un atelier avec des postes de découpe du bois, d’assemblage, de moulage… où les étudiants peuvent tester les volumes, les structures qu’ils imaginent.

Le concept de FabLab n’est pas loin, notre présence à cette journée de workshop sur le sujet m’a semblé évident ».

« Je suis à l’affût de nouveautés »

« Une journée comme celle-ci est intéressante car elle permet de mettre en commun des projets et donne une occasion de partager ses idées. Je suis à l’affût des nouveautés, de nouvelles solutions pour que les étudiants puisse expérimenter leurs projets, produire des maquettes, des prototypes, voire des objets fonctionnels. » 

« Le Nautic Lab, c’est un projet très crédible »

« Mon îlot travaille sur un projet de NauticLab. L’idée qui a émergé dans la matinée, c’est d’aider les chercheurs à trouver de nouveaux systèmes de structures flottantes, et propres sur le plan écologique. C’est un projet très crédible que j’aimerais voir émerger. Et d’autant plus si ce projet venait s’implanter sur les bords de la Garonne, puisque le fleuve n’est pas très utilisé. » 

« Il faut trouver l’inspiration dans l’Histoire des inventions »

« Dans le secteur du design, une idée doit toujours être replacée dans l’Histoire, car il faut utiliser l’existant pour profiter des savoirs et des techniques déjà expérimentés. Ici, nous prenons exemple sur la Hollande aux alentours du XIVè siècle qui a créé un nouveau système de navigation en changeant tout simplement la place du gouvernail. » 

« Notre FabLab permettra de faire flotter de nouveaux bateaux »

« Donc ici, notre FabLab c’est un atelier où le chercheur trouve les moyens techniques d’expérimenter de nouveaux systèmes de navigation, fabriquer des pièces métalliques de liaison, des charpentes en bois, des systèmes d’étanchéité, tout en limitant leur empreinte écologique. On pourra y faire des maquettes mais pourquoi pas aussi des pièces grandeur nature ! » 

Elsa Dorey, journaliste Cap Sciences